Japon – Tokyo (3 jours & 4 nuits)

Tokyo, c’est …

  • près de 13 millions d’habitants 😯
  • 23 quartiers où il y règne une ambiance propre et un rythme particulier
  • une superficie de 2.188 km2 (à titre comparatif, le Grand-Duché de Luxembourg a une superficie de 2.586 km2)
  • une ville de contrastes
  • tout simplement une Capitale surprenante 😛 

Alors que vous soyez fan de mangas, accro aux nouvelles technologies, amoureux d’architecture, à la recherche de nouvelles saveurs, féru de culture ou tout simplement, comme nous, curieux … Tokyo vous charmera à coup sûr car il y en a vraiment pour tous les goûts dans la capitale nippone ! 

Vous l’aurez bien compris : visiter l’intégralité de Tokyo en 3 jours c’est tout simplement MISSION IMPOSSIBLE. Nous avons dû faire des choix et nous vous les présentons dans cet article. Peut-être ne seront-ils pas les vôtres ? Peut-être avez-vous d’autres centres d’intérêt ? Ce n’est pas grave ! Cet article aura au moins le mérite de vous permettre d’avoir un bref aperçu de Tokyo … via nos « objectifs », de vous apprendre quelques astuces utiles et, on l’espère, vous donnera l’envie d’y aller vous aussi ! Alors commençons cet article avec une photo qui résume assez bien le rythme de vie tokyoïte 😎  

 

Voyager est un triple plaisir : l’attente, l’éblouissement et le souvenir. (Ilka Chase)

 

Shinjuku

Plus de 3,5 millions de passagers empruntent quotidiennement cette gare ferroviaire : c’est plus que toutes les stations du métro de Londres réunies. Alors quand nous avons débarqué dans cette gare, tout droit venus de l’aéroport de Haneda, la première difficulté fut de trouver la bonne sortie (il y en a plus de 200) ! Chance du débutant ou pas : la sortie que nous empruntions pour nous rendre à l’hôtel n’était certes pas la plus proche, mais déjà dans la bonne direction 😛 Peu importe le jour de la semaine, l’heure de la journée, il règne toujours une forte frénésie à Shinjuku. Shinjuku c’est 3 visages …

Les buildings – à l’ouest

La première chose que nous avons faite en arrivant à Tokyo, et comme nous logions dans les alentours, c’est de monter à l’observatoire, situé au 44ème étage (45F) du siège du gouvernement métropolitain de Tokyo. Chef d’oeuvre de Tange Kenzo, ce building futuriste haut de 243 mètres abrite quelque 20.000 employés. L’entrée est gratuite, il y a beaucoup de monde mais la vue vaut le déplacement … Si le temps est clair, vous pourrez même apercevoir le mont Fuji à l’ouest.

Les bars, clubs – à l’est

La première soirée que nous avons passée à Tokyo était à Shinjuku également. Un détour par le Golden Gai (un genre de Carré comme à Liège :-D) vaut la peine. Non sérieusement, le Golden Gay, c’est 5 longues ruelles étroites avec quelque 200 bars de taille lilliputienne ! Allez juger par vous-mêmes … Pour y entrer, il faudra souvent payer une cover charge. Le red light district de Kabukicho, royaume de la fête et des excès en tout genre, mérite aussi le déplacement. Vous en prendrez plein les yeux 😎 

Le plus grand parc de la ville – au sud

Ce sera pour une autre fois 🙂

 

Shibuya

Ce fut notre 2ème point de chute à notre arrivée à Tokyo. C’est un genre de Times Square puissance 10 …

… c’est aussi le plus gros carrefour piéton au monde 😮 Vous remarquerez que des centaines de personnes arrivent de toutes les directions en même temps et parviennent pourtant à s’éviter plutôt habillement ! Aucune sensation d’oppression au cœur de cette marée humaine …

Nous nous sommes ensuite baladés dans la rue piétonne Center-gai, artère principale de Shibuya, et en avons profité pour flâner dans les boutiques à la découverte de gadgets insolites 😉 

 

Harajuku

Le lendemain : direction Harajuku avec la JR Yamanote Line ! C’est dans ce quartier aux multiples visages que nous avons décidé de passer notre première matinée à Tokyo et on a ADORÉ son atmosphère complètement décalée ! Si vous aussi vous décidez d’y aller, peut-être aurez-vous la chance d’y rencontrer des cosplays ?

Takeshita-dori

Cette étroite rue piétonne bordée de magasins de vêtements et d’accessoires extravagants, de crêperies et autres sucreries colorées, etc. vous ravira certainement ! Un feu d’artifice de couleurs pour les yeux 😀 Vous trouverez également non loin de là des bars à chats (miaou) … mais aussi un café à hérissons ! Nous n’avons pas eu le temps de le tester.

Sanctuaire Meiji-jingu

Changement d’ambiance …. Nous nous sommes ensuite rendus au temple shintoïste, Meiji-jingu, dédié à l’empereur Meiji et à l’impératrice Shoken, niché au cœur du Yoyogi Park. Plusieurs torii en bois signalent l’entrée de ce sanctuaire. Il est de coutume de s’incliner en passant sous ces portails qui marquent le passage du monde des mortels à celui du sacré. N’oubliez pas de vous purifiez en vous rinçant les mains au temizuya ! Et si vous avez de la chance, comme nous, vous verrez peut-être un cortège de mariage traditionnel 😉 

Omotesando

Ce sont les « Champs-Elysées » de Tokyo. Cette avenue somptueuse accueille les enseignes de grands noms comme Prada, Louis Vuitton, Dior, Tod, etc.. Avis aux amateurs de mode … et d’architecture !

 

Odaiba

Notre après-midi s’est déroulée dans ce quartier totalement artificiel, construit sur des terres gagnées sur la mer. Nous nous y sommes rendus avec la ligne privée Yurikamome (métro entièrement automatique) et comme conseillé par le guide du Routard, nous avons pris place dans le premier wagon. On se serait cru sur une montagne russe …

Siège social de Fuji TV

Non seulement le bâtiment est d’une architecture futuriste (une autre oeuvre de Kenzo Tange) mais le panorama depuis la terrasse d’observation est tout simplement grandiose.

Miraikan

Miraikan signifie « salon du futur ». Ce Musée national des sciences émergentes et de l’innovation, aussi d’une architecture moderne et futuriste, présente les plus hautes technologies de manière pédagogique et didactique.

Venus Fort

Cet étonnant shopping mall, plus de 170 magasins répartis sur 3 niveaux, est décoré comme une ville italienne du XVIIIème siècle. Remarquez que le plafond change de couleur à mesure que la journée avance … A noter aussi que vous y trouverez de nombreux magasins dédiés aux animaux et plus particulièrement aux chiens et aux chats avec de nombreux accessoires (poussettes, vêtements, déguisements, etc.) : un cadeau original pour votre animal de compagnie resté à la maison. 

Et à deux pas de là se trouve la plus grande roue du monde avec ses 115 m de haut 😮 ! Vue sublime …

Toyota Mega Web

C’est le plus grand salon d’exposition de voitures au monde … Vous pourrait même y conduire le denier modèle Toyota ! Les amateurs de bolides y trouveront leur compte 😛 

Odaiba Kaihin-koen

Nous avons terminé notre journée en beauté au parc marin d’Odaiba. Cet endroit est magique quand le soleil se couche, notamment lorsque des yakatabune traversent la baie, mais aussi pour la vue sur le Rainbow Bridge. Pour le côté kitsch : vous y trouverez une copie de la statue de la Liberté.

 

Asakusa

Le lendemain, nous avons commencé la journée en nous rendant dans le quartier d’Asakusa où le mélange d’ancien et de nouveau se marie à merveille. Pour ce qui est du nouveau, nous devrons revenir le lendemain car les conditions météorologiques ne nous ont même pas permis de voir la pointe de la Tokyo Skytree Tower, masquée par la couverture nuageuse. Nous avons cependant pu admirer le Asahi Beer Hall, aussi appelé Super Dry Hall, en forme de chope de bière géante. 

Temple Senso-ji

C’est le plus vieux temple de la Capitale et aussi le plus visité. Même la pluie n’a pas réussi à freiner les touristes ! Il renferme une statue en or de Kannon (déesse bouddhique de la Compassion), mais elle n’est jamais exposée au public. Selon la légende, deux frères pêcheurs l’auraient miraculeusement tirée des eaux du fleuve Sumida en 628. Ce temple a alors été érigé afin de la protéger.

Pour y accéder, vous passerez certainement par l’impressionnant Kaminari-mon. Avec suspendu en son centre un chôchin rouge de 670 kg, cette porte est gardée par Fujin, le dieu du vent, et Raijin, le dieu du tonnerre. Vous y croiserez des ikemen tirant leur jinrikisha.

Sur les côtés du temple, vous pouvez achetez un omikuji en anglais. Si la prédiction est mauvaise, attachez le papier à la grille la plus proche. Priez ensuite afin que les dieux soient plus cléments et prenez-en un autre ! Je n’ai probablement pas dû prier suffisamment …

Autant le savoir aussi pour ne pas être ridicule … Si vous achetez un bâtonnet d’encens, ne vous promenez pas avec mais plantez-le dans le chaudron prévu à cet effet 😉 Vous pourrez voir les Japonais plonger leurs mains dans les vapeurs d’encens et en imprégner leurs vêtements : la fumée aurait des vertus curatives.

Envie de faire une offrande ? Là aussi adoptez la bonne attitude : glissez une pièce dans l’urne, inclinez-vous deux fois, frappez deux fois dans vos mains et inclinez-vous à nouveau encore une fois.

Un petit creux ? Envie de ramener une babiole en souvenir ? Vous trouverez certainement votre bonheur sur l’un des stands de l’allée Nakamise-dori 😛 Nous avons testé les senbei (galettes de riz rondes). 

Tokyo Skytree Tower

Nous avons donc du retourner à Asakusa le lendemain et c’est sur une vue de Tokyo by night que s’est achevé notre séjour dans la capitale japonaise. Avec ses 634 mètres, le Tokyo Skytree est la plus haute tour de télécommunications au monde. La vue est tout simplement époustouflante  😮 Il y a 2 plateformes d’observation : l’une est située à 350 mètres (Tembo Deck) et l’autre à 450 mètres (Tembo Galleria).

 

Roppongi

Nous avons passé l’après-midi et la soirée, avec des amis, dans le quartier de Roppongi dont le nom signifiait jadis « Six arbres » et qui est célèbre pour sa vie nocturne.

Tokyo Tower

Avec ses 333 mètres de hauteur, elle est un peu plus haute que la tour Eiffel, dont elle s’inspire. Sa construction aura nécessité 4.000 tonnes de poutres en acier, dont près d’un tiers provient des 90 chars d’assaut américains endommagés lors de la guerre de Corée. Vive la récup’ 😛 

Zojo-ji

Situé dans le parc Shiba, c’était l’un des deux temples funéraires de la famille Tokugawa. Vous remarquerez la ribambelle de statuettes en pierre représentant Jizo, le dieu protecteur des enfants. Revêtues d’un bonnet rouge en tricot et parfois d’un bavoir, elles protègent l’âme des enfants disparus. Les moulins à vent qui jalonnent ces sculptures contribuent à les animer pour l’éternité …

Roppongi Hills

La Mori Tower de Roppongi Hills est l’un des gratte-ciel commerciaux les plus technologiques de Tokyo. En effet, ce bâtiment de 241 m de haut repose sur 36 vérins à huile qui absorbent les secousses et oscillations en cas de tremblement de terre. Arachnophobe, prenez garde à Maman, une araignée géante installée au pied de la tour !

Karaoké ou karting ?

A la recherche d’un divertissement ? Et si vous tentiez l’expérience karaoké. L’avantage du karaoké au Japon, c’est que vous aurez votre pièce insonorisée donc seuls vos amis vous entendront : pauvres Tanja et Daniel qui ont dû supporter nos fausses notes 😯 ! Contrairement à ce que nous pensions, le choix des titres que ce soit en français ou en anglais est énorme. Ah oui, au karaoké, vous pourrez commander à boire et à manger ! Un petit verre et tout de suite vous aurez l’impression de chanter beaucoup mieux 😛 

(Woo woo) when I feel heavy metal … (Woo woo) And I’m pins and I’m needles …

Une autre expérience est de faire du karting dans les rues de Tokyo habillé dans votre personnage préféré de Mario Kart (Mario, Luigi, Princesse Peach, etc.). Si vous voulez tenter l’expérience, il vous faudra présenter votre permis de conduire, accompagné de sa traduction certifiée. Avis aux résidents luxembourgeois : l‘Automobile Club délivre un permis de conduire international particulier pour pouvoir conduire au Japon 😉 Petit détail également : la conduite au Japon se fait à gauche.

 

Palais impérial et Tokyo Dome City

Pour cette dernière journée à Tokyo, nous avons pris la direction du Palais impérial ! Le Kokyo, un complexe palatial de 3,4 km2 de superficie, abrite la résidence officielle de l’empereur du Japon. Il est protégé par des douves et des remparts de l’ancien château d’Edo, résidence des shoguns Tokugawa, sur lequel il fut bâti. La plus grande partie du domaine est inaccessible mais il est cependant possible de prendre part à une visite guidée gratuite organisée deux fois par jour (durée : 1h15 environ). Il faut s’inscrire au préalable. 

Le jardin oriental du Palais impérial est quant à lui ouvert au public sans réservation. Comme il était fermé ce jour-là, nous avons dû changer nos plans et avons décidé de visiter le Koishikawa Korakuen, un jardin japonais situé au nord-ouest du palais impérial. Un petit conseil : utilisez un répulsif anti-moustiques si vous visitez le parc en été, sinon vous finirez comme nous dévorés … par les moustiques !

Puis intrigués par les cris provenant de « Thunder Dolphin », la montagne russe située non loin de là, nous avons pris la direction de Tokyo Dome City pour une petite pause 🙂  

 

Akihabara

Nous passerons notre dernière après-midi à Tokyo, dans la ville électrique ! Vous cherchez une pièce détachée pour votre ordinateur, téléphone ou appareil photo ? Vous la trouverez certainement ici.

Faites comme nous et faites la tournée des rayons de quelques grands magasins (style Don Quijote, Mandarake …) : retour en enfance garanti pour la génération Club Dorothée dont je fais partie 😛 J’ai failli craquer devant les figurines de Dragon Ball Z et il s’en est fallu de peu pour que j’achète la tenue complète de Sailor Moon 😛 Vous verrez le temps passe vite, trop vite dans l’Electric Town ! 

Une autre particularité du quartier, ce sont les maid cafés où vous serez servi par des jeunes filles portant un uniforme de domestique (robe et tablier blanc). Les services proposés sont identiques à ceux offerts dans les cafés traditionnels, s’y ajoutent cependant des divertissements comme une prise de photo ou une partie de jeux de société avec la maid de votre choix. Chaque établissement est différent et la gamme de services offerts varient également.

L’ambiance y est bon enfant et pour éviter les gestes déplacés des clients envers les maids, il vous sera demandé de lire un code de conduite avant d’entrer dans le café. Il est par exemple interdit de toucher les serveuses ou de prendre des photos sans demander l’autorisation. Il vous faudra aussi souvent payer un droit d’entrée en plus de la nourriture et des boissons que vous commanderez et vous ne pourrez y rester plus d’une heure. Nous avons testé le @Home Café et son étage aux couleurs rose bonbon 🙂 

Moe Moe Power !

Akihabara et ses sex shops … Chez Don Quijote, vous trouverez un rayon sex-toys perdus entre les costumes de cosplays, les figurines de mangas, les cosmétiques ou gadgets Pokemon ou Hello Kitty. En voici un plus original, sur cinq étages ! On notera au passage les deux étages spécifiquement dédiés aux hommes … 

Et quand à la nuit tombée, les lumières s’allument … le quartier prend encore un autre visage !

 

Se déplacer à Tokyo

Le train

C’est le moyen le plus pratique pour se déplacer au Japon. Si vous avez le Japan Rail Pass, vous pourrez l’utiliser pour vous déplacer sans frais dans certaines parties de la ville de Tokyo, sur les lignes JR (Japan Railway). La ligne circulaire JR Yamanote par exemple est la ligne ferroviaire la plus importante de Tokyo. Elle fait le tour du centre de Tokyo et dessert les plus grandes gares (gares de Tokyo, Shinjuku, Shibuya, etc.).

N’oubliez pas d’acheter votre JR Pass avant de partir, vous pourrez le retirer à l’aéroport !

Le métro

Une autre alternative est le métro. Le prix varie selon la distance et le nombre de stations. C’est assez facile de se repérer dans le métro … De toute façon, vous trouverez toujours quelqu’un prêt à vous aider en cas de difficulté ! Le prix d’un trajet coûte au minimum 170 ¥ à Tokyo ; le forfait à la journée (24h, 48h ou 72h) reste une solution intéressante pour utiliser le métro de façon illimitée.

A pied

Nous en avons fait des kilomètres à pied lors de notre séjour au Japon ! Prenez une bonne paire de baskets 😛 

 

Quelques anecdotes

Tokyo, une ville propre !

Mais où sont les poubelles ? Eh ben il n’y en a pas ou plutôt il n’y en a plus depuis les attentats de Tokyo au gaz sarin. En effet, vous verrez des panneaux vous demandant de ramener vos déchets chez vous. Vous trouverez quand même des poubelles devant les Konbini (7-Eleven, Family Mart, Lawson, etc.). Par ailleurs, au Japon, il n’est pas coutume de manger ou boire en marchant. 

Plus de 24 heures …

Au Japon, la journée compte plus de 24 heures …

Se retrouver dans Tokyo !

Tokyo est une ville sans nom de rue … Installez des applications sur votre Smartphone pour vous y retrouver 🙂 Nous utilisions Maps.me.

 

⇒ A SUIVRE PROCHAINEMENT : 1 nuit dans un ryokan à Hakone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *