ESCAPARDENNE – Lee Trail : étape 2

Marchez sur la « Molberlee », la crête rocheuse la plus emblématique du Lee Trail !

Lee Trail – Etape 2 : de Bourscheid à Hoscheid (22 kms)

La seconde étape de l’Escapardenne Lee Trail vous emmènera de Bourscheid à Hoscheid. Nous avons débuté la journée par la visite du château de Bourscheid. Construit vers l’an 1000, le château fort a été agrandi aux 14 et 15èmes siècles. La maison de Stolzembourg date de 1384, l’actuelle basse-cour de 1477. En ruine depuis 1812, la reconstruction a été entamée en 1972. Le billet d’entrée (5 € en 2018) permet d’accéder au cœur du château. Le temps de notre visite, nous nous sommes pris pour les seigneurs de Bourscheid, en grimpant dans les tourelles pour profiter des magnifiques vues qui s’offraient à nous (bien que la météo ne nous ait pas facilité la tâche) et en descendant dans les caves en rêvant à un banquet médiéval ! D’ailleurs, à force de rêver, j’ai même failli y perdre la tête 🙂

Après cette visite, nous sommes remontés au village de Bourscheid par la Rue du Château puis redescendus à la Féischterhaff par les bois (suivre le balisage « C » – S.I. Bourscheid) pour reprendre le sentier du « Lee Trail », là où nous l’avions quitté la veille !

De la Féischterhaff, suivez l’onde blanche sur fond bleu jusqu’à votre premier arrêt, le point de vue panoramique « Napoleonsknäppchen », situé à 505 mètres d’altitude. A côté de la plateforme d’observation se trouve l’arbre de Napoléon, planté en l’honneur de l’Empereur Napoléon Ier lors de la naissance de son fils Napoléon II (20/03/1811). Abattu pour des raisons stratégiques en 1940 par l’occupant nazi, il a été replanté clandestinement par la population locale un an après. Montez sur la plateforme : vous pourrez y bénéficier d’une vue à 360 degrés en direction de la Belgique (Arlon, Bastogne) ou de l’Allemagne (Prüm). Vous pourrez même distinguer, le village de Hoscheid, votre destination du jour 😉 N’hésitez pas à utiliser les jumelles à votre disposition pour admirer le paysage !

Continuez votre route, avec toujours de belles vues sur la vallée. Même si votre chemin croisera sur quelques mètres l’asphalte du CR 348, la forêt n’est jamais bien loin 😀

Droit devant vous se dresseront bientôt d’impressionnants éperons rocheux, les « Rouschteschléen »Ce regroupement de rochers se situe juste au-dessus du village de Dirbach, votre prochaine étape. Il s’agit d’affleurements géologiques mis à nu par l’encaissement progressif de la Sûre. Arrêtez vous un instant devant le « Doigt de Dieu » ! Ce rocher en forme de doigt pointe vers le ciel.

Descendez à présent vers Dirbach Plage et laissez-vous charmer par ce lieu paisible au bord de la Sûre, en pleine nature ! A partir du 1er avril (et ce n’est pas un poisson), il est possible d’y pêcher. Tenté de revenir dans le coin pour y passer un week-end dans un chalet ?

C’est en forêt que vous poursuivrez votre route jusqu’au village de Goebelsmühle, votre prochaine escale. Peu après avoir quitté Dirbach Plage, vous pourrez bénéficier d’informations sur les vestiges du système d’irrigation des prés de fauche à Dirbach. Bien que ce système d’irrigation soit hors service depuis longtemps, des traces sont encore visibles. Goebelsmühle est un petit village de 34 habitants (au 21/03/2018) appartenant à la Commune de Bourscheid et situé au bord de la Sûre. Fatigué ? Il vous est possible de retourner à Ettelbrück en train … La petite gare de Goebelsmühle, mise en service en 1866, est toujours desservie par les trains InterCity (IC) et Regional-Express (RE) des lignes 10 et 10-60 des CFL.

Si vous vous sentez encore d’attaque, alors une belle montée vous conduira dans de vastes taillis de chênes. Du haut, vous pourrez apercevoir votre point de départ la « Féischterhaff » mais aussi votre point d’arrivée, le village de Hoscheid situé à quelque 500 mètres d’altitude.

Tout à coup, des hurlements semblables à ceux d’un loup rompront le silence … Vous passerez devant un impressionnant élevage de Huskies !

Puis le calme reviendra au fur et à mesure que vous descendrez dans la vallée ! Au 19ème siècle, la vallée de la Schlënner abritait trois villages. De nos jours, la vallée est désertée de sa population ! Le seul bruit que vous entendrez est celui de de la Schlënner qui coule paisiblement …

« Ecoutez attentivement la mélodie de ce cours d’eau. Essayez d’y repérer au moins cinq sons différents. Ces sons sont souvent répétés. Approchez votre oreille tout près de l’eau et découvrez d’où ils proviennent. Comparez-les à ceux du courant derrière vous. Vous pouvez trouver des larves de salamandre tacheté et de jeunes truites fario dans des cours d’eau aussi clairs que celui-ci. » 

Hoscheid n’est plus qu’à 1,5 km … Prêt à attaquer la Molberlee ? Cette crête est un éperon rocheux siliceux xérotherme, probablement le plus typique de l’Ardenne luxembourgeoise et d’une longueur totale de 500 mètres. Son nom provient du terme luxembourgeois « Lee » mais aussi d’une plante typique trouvée dans les environs, la « Molbier » (myrtille). Soyez prudent en conditions météorologiques difficiles (orage, pluie, neige) ! Nous avons eu un véritable coup de cœur pour cette crête rocheuse ! Quel bonheur de pouvoir la traverser en cette fin de deuxième journée  : somptueux jeux de lumières et de couleurs avec une bonne dose de quiétude … en voilà un beau cocktail revigorant  😀

Voilà, vous êtes arrivé au village de Hoscheid, votre destination pour cette deuxième étape ! Si vous avez le Hiking Pass : le point de contrôle est à l’Hôtel des Ardennes. Vous pouvez y passer la nuit, tout en reprenant des forces dans leur restaurant 😉


Itinéraire réalisé

Distance totale: 22112 m
Altitude maximum: 503 m
Altitude minimum: 235 m
Total time: 06:59:53

Venez découvrir les autres étapes du Lee Trail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *