Flørli et ses 4.444 marches (6 kms)

La région de Stavanger offre un spectacle naturel fascinant qui ne laissera pas indifférent les amoureux de la nature : montagnes majestueuses, fjords splendides, plages au sable fin et une multitude d’îles. Cette région, où la nature est reine, est propice à quantité d’activités en plein air : randonnées en montagne, kayak, balades sur les plages de sable blanc du Jæren, croisière sur le Lysefjord, et pour les plus aventureux BASE jumping. Le Preikestolen et le Kjerag sont des plateaux montagneux très célèbres et figurent parmi les randonnées les plus populaires de la région !

Néanmoins, il y existe également encore d’autres randonnées spectaculaires, moins connues des touristes, mais tout aussi impressionnantes dans les parages. Vous souhaitez faire une randonnée un peu hors norme, loin des foules, où vous serez quasi seul au monde ? Alors nous avons trouvé votre bonheur ! Flørlitrappene, avec ses 4.444 marches, est le plus long escalier en bois de Norvège et certains disent que c’est l’escalier en bois est le plus long du monde. Empruntez-le et, en deux heures environ, vous arriverez à 740 mètres d’altitude avec à vos pieds, le Lysefjord !

Venez vous aussi relever le défi des 4.444 marches de Flørli !

Le parcours en images …

Flørli est un petit village situé le long du Lysefjord. Pour y arriver, une seule possibilité : le bateau aucune route ne dessert Flørli. Ayant planifié cette excursion un dimanche, nous n’avions guère le choix au niveau des transports. Nous avons donc opté pour la compagnie TheFjords pour l’aller, au départ de Lauvvik, car il n’y avait pas de départ de Stavanger. Comptez environ 1 heure de route (en voiture) au départ de Stavanger ; puis 1h15 pour la traversée.

Lauvvik

Embarquez pour une croisière sur le Lysefjord ! Ce fjord, dont le nom signifie « fjord de la lumière », est situé dans le sud-ouest de la Norvège. D’une longueur de 42 kilomètres, avec des parois rocheuses qui s’élèvent jusqu’à 1.000 mètres au-dessus de l’eau, le fjord n’est que peu peuplé de par son relief accidenté. Le Lysefjord a été sculpté et formé par l’action de glaciers au cours des périodes glaciaires et est considéré comme une véritable perle géologique. Son nom proviendrait des roches de granit qui colore ses flancs.

Parmi les « highlights » de cette croisière : le Preikestolen (« la chaire »), qui surplombe du haut de ses 604 mètres le Lysefjord, et sa plateforme de 25 mètres sur 25. Nous vous conseillons par ailleurs de faire la randonnée menant au sommet de cette falaise taillée dans le roc. Nous avions fait l’expérience la veille : la vue d’en haut sur le Lysefjord est à couper le souffle ! « En matière de points de vue, Preikestolen a peu de rivaux » (Lonely Planet).

Petit arrêt avant d’arriver à Flørli : Songesand où de drôles de passagers vont embarquer 🙂

Vous voilà à présent sur le point d’arriver à Flørli : prêt à monter les 4.444 marches qui vous séparent du sommet ? Saviez-vous que cela correspond à environ 270 étages ? Respirez profondément et c’est parti ! Commencez doucement : la montée est longue et raide. Ah oui, histoire de vous narguer un peu en cours de route, une plaquette vous indiquera toutes les 500 marches. Il est donc inutile de compter 😛 Au premier panneau, vous vous direz sûrement qu’il y a erreur et que le chiffre des milliers a été omis par mégarde …

Les escaliers suivent le pipeline de l’ancienne centrale hydroélectrique de Flørli jusqu’au barrage de Ternevatnet. Les escaliers datent de 1916-1918, année de la construction de l’ancienne centrale, et étaient opérationnels jusqu’en 1999. L’ancienne centrale électrique est aujourd’hui remplacée par une nouvelle située à l’intérieur de la montagne. Elle sert maintenant de café, de musée et de lieu d’exposition. Un petit coup de mou ? Retournez-vous de temps à autre ! Vous serez fasciné par la vue incroyable qui s’offre à vous : c’est en quelque sorte une belle source de motivation, non ? Ou sinon, n’hésitez pas à vous asseoir quelques minutes sur les rails pour profiter du panorama sur le Lysefjord et reprendre votre souffle !

Arrivé presqu’à mi-chemin, un café se profile au loin : c’est l’heure de faire une pause bien méritée 😉 Mais en réalité, il ne s’agit pas d’un café … Pensez à emporter avec vous de l’eau et de la nourriture en suffisance ! La table de pique-nique sur la terrasse du Café 4444 vous permettra de reprendre des forces, tout en profitant du paysage avant d’entamer la suite du parcours.

Mission accomplie : vous avez relevé le défi des 4.444 marches de Flørli … fin un peu plus même ! Mais à ce stade, on n’est plus à une marche près 😉 Vous voilà donc à 740 mètres d’altitude.

Au sommet de la montagne se trouve un petit lac, Ternevatnet. Profitez de la vue panoramique qui s’offre à vous avant de repartir ! Vous pouvez à présent choisir de continuer votre route vers Kjerag ou de redescendre vers Flørli via une route alternative. Il n’est en effet pas recommandé de redescendre au village par les escaliers étant donné qu’ils sont très abrupts. Le chemin de retour est très bien balisé : de nombreux cairns marqués d’un « T » peint en rouge indiquent le chemin à suivre. Il y a également des panneaux renseignant la direction à prendre tout au long du parcours.

Le temps peut rapidement changer en montagne : alors prévoyez des vêtements adéquats en conséquence dans votre sac à dos. Soyez également prudent en cas de pluie : le parcours peut être glissant et boueux par endroit. Optez donc pour de bonnes chaussures de randonnée ; des bâtons de marche vous seront également bien utiles pour affronter la descente !

Le paysage que vous traverserez au retour différera complètement de l’aller. La descente suit le sentier balisé centenaire autrefois utilisé par les « Rallarer », des hommes souvent défavorisés qui étaient employés dans les années 1880 en Norvège pour aider à construire des infrastructures. Ils ont parfois transporté jusqu’à 80 kilos de charge sur leur dos et ce sont eux qui ont construit les escaliers que vous venez de gravir ! Suivez le balisage : si vous vous trompez, vous serez gentiment rappelé à l’ordre 😉

Après avoir descendu un chemin escarpé et rocailleux, vous arriverez à un croisement. Prenez alors la direction de « Bro » (Bro signifiant pont). Pensez de temps à autre à jeter un regard en arrière … histoire de voir le chemin parcouru !

Au programme du retour : un paysage de montage avec des ponts, des rivières de montagne et une forêt luxuriante. Envie de dormir dans le coin ? Le Flørlistølen hut, une cabane située dans les bois, à 1 km environ de Flørli, vous ravira sûrement et offre un bon hébergement pour les randonneurs dans la région du Lysefjord. La cabane est équipée de 6 lits superposés mais les occupants doivent apporter leur propre sac de couchage.

Que faire une fois de retour à Flørli ? Tout dépendra du temps que vous aurez encore sur place ! Nous avons été d’abord été boire un verre au Power Café qui se trouve dans le hall hydroélectrique de l’ancienne centrale électrique que vous pouvez par ailleurs visiter. Dans la salle des turbines, vous pourrez voir une turbine d’origine et visiter la salle de contrôle. Il est également possible de faire d’autres activités comme du kayak ou aller pêcher dans le fjord ! Comme un ferry accostait justement, nous l’avons pris afin de continuer notre croisière sur le Lysefjord et nous rendre à Lysebotn, situé à l’extrémité est. Si vous optez pour la même option : vous pourrez observer, lors de la traversée, des phoques en train de bronzer tranquillement et paisiblement le long du fjord …

… mais aussi, dans un tout autre registre et si le temps le permet, des base jumpers qui s’élancent du mont Kjerag, un des spots de base jump les plus courus en Norvège ! Culminant à 1.084 mètres d’altitude, le Kjerag est le plus haut sommet du Lysefjord. Peu après, vous pourrez apercevoir le Kjeragbolten : un gros caillou coincé entre deux falaises. Cette curiosité naturelle fait l’objet d’une randonnée mythique, l’objectif étant de poser sur le rocher, suspendu au-dessus du fjord, à ses risques et périls ! Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de faire cette randonnée 🙁

Le trajet se finit à Lysebotn, localité essentiellement peuplée par les travailleurs des installations hydroélectriques de Lyse et Tjodan, toutes deux construites dans la montagne. Une route spectaculaire, qui s’élève jusqu’à 900 mètres par le biais de 27 virages en épingle à cheveux, permet de relier Lysebotn au reste du monde.

L’heure est venue pour nous d’attendre le prochain bateau pour retourner à Lauvvik. Pour le retour, nous avons opté pour la compagnie Kolumbus, qui est plus rapide et moins chère.


Le parcours en chiffres …

Distance totale: 6110 m
Altitude maximum: 737 m
Altitude minimum: 5 m
Total time: 04:29:57

Conclusion

Vous ne trouverez pas de foules énormes à Flørli, hormis quand des événements sont organisés comme le Tripp Trapp Triathlon. Il s’agit d’un triathlon au bord du Lysefjord comprenant :

  • 25 kms de kayak d’Oanes à Flørli
  • la montée des 4.444 marches depuis Flørli
  • 12 kms de randonnée jusqu’à Vindalen
  • et pour finir 30 kms à vélo jusqu’à Oanes

⇒ regardez cette vidéo ! Crazy, isn’t it ?!?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *