ESCAPARDENNE – Eislek Trail : étape 2

L’« Eislek Trail » est un itinéraire de 106 km raccordant les Ardennes belgo-luxembourgeoises. Ce long périple du bassin du Rhin jusqu’à celui de la Meuse passe des petits sentiers discrets bordant les vallées aux larges chemins dégagés des hauteurs des plateaux.

Découpé en 5 étapes et balisé dans les deux sens (onde blanche sur fond bleu), ce trail relie Kautenbach (Luxembourg) à La Roche-en-Ardenne (Belgique) :

Nous n’avons pas toujours respecté ces étapes à la lettre et nous vous expliquerons les raisons de nos « écarts » au cours des différentes étapes.

L’Eislek Trail en quelques chiffres :

  • 3000 mètres de dénivelé positif
  • Plus de 50 % de chemin en état naturel
  • Moins de 20 % de revêtement asphalté
  • 29 sites naturels traversés ou longés
  • 44 points de vue remarquables
  • 3 villes et 19 villages ou hameaux traversés

 

Etape 2 : de Clervaux au Moulin d’Asselborn (21,5 km)

Nous avons décidé de commencer cette 2ème étape par une petite visite de la charmante petite ville de Clervaux. Notre premier arrêt a été l’église décanale de Clervaux, Saints-Côme-et-Damien, construite dans un style romain-rhénan dans les années 1910-1912.

Nous nous sommes ensuite arrêtés au Château de Clervaux. Vestige romain, celte ou autre ? That’s the question ! Construit au 12ème siècle, ce Château a été agrandi au 15ème siècle.  En 1944, au cours de l’offensive des Ardennes, il subira d’importants dégâts. Racheté par l’Etat luxembourgeois, il a été restauré pour lui redonner sa splendeur d’antan !

Aux portes du Château, un char américain Sherman M4A3 de la 9ème division blindée nous accueille ! Il participa à la défense de Clervaux et fut mis hors de combat à cet endroit, le 17 décembre 1944.

Outre l’Administration Communale de Clervaux, ce magnifique Château abrite 3 musées : l’Exposition des maquettes des Châteaux du Luxembourg, le Musée de la Bataille des Ardennes ainsi que la célèbre collection de photos signée Edward Steichen, « The Family of Man », inscrite depuis 2003 au Registre mémoire du monde de l’Unesco. Cette collection se compose de 503 photographies provenant de 273 auteurs originaires de 68 pays. Elle se veut un manifeste pour la paix et l’égalité fondamentale des hommes à travers la photographie humaniste d’après-guerre.

A cette heure matinale, nous n’avons pas pu visiter l’exposition « The Family of Man ». Nous avons dû nous contenter des installations photographiques, à ciel ouvert, issues du projet « Clervaux – Cité de l’image ». Ouvrez les yeux parce que la ville regorge de photos éparpillées ici & là ! En voici quelques clichés …

Notre chemin est ensuite passé par la Place du Marché où les touristes se rassemblent en nombre pour profiter des terrasses dès que le soleil pointe le bout de son nez …

… pour finalement reprendre la direction de la Gare de Clervaux pour commencer cette 2ème étape de l’Eislek Trail !

Le parcours débute, sur un sentier forestier, en longeant la voie ferrée et la Clerve. Un petit regard en arrière ? La tour octogonale de l’Abbaye Saint-Maurice de Clervaux se démarque dans le paysage.

Un petit pont vous ferra passer au-dessus de la Woltz pour vous emmener dans une vaste zone de restauration écologique. La Woltz ou la Clerve? Quelques explications s’imposent : la Clerve est une rivière luxembourgeoise d’une longueur de 49,3 km qui prend sa source à Huldange. Elle s’appelle Woltz jusqu’à Clervaux où elle change de nom pour devenir la Clerve … Ne la confondez pas avec Wiltz (Woltz en luxembourgeois), la Capitale des Ardennes luxembourgeoises, et la rivière du même nom dans laquelle se jettera la Clerve à Kautenbach. Vous suivez toujours ?

Partez à présent arpenter la mystérieuse forêt de Béischend pour y découvrir ses « trésors » !

Ajoutez vous aussi votre pierre à l’édifice ! Vous vous trouvez devant un cairn, c’est un amas de pierres de forme pyramidale édifié par les alpinistes ou randonneurs et matérialisant un passage, un itinéraire ou un sommet.

Au lieu-dit Dentzerbësch, vous pourrez voir ce qu’il reste de l’épave de l’avion anglais FK-803, de type Hudson, abattu le 21 mars 1945 par un avion ennemi : un bout de fuselage calciné, deux moteurs déchiquetés et une aile. Sa mission était d’aller en Allemagne, chez l’ennemi, et de parachuter des agents derrière les lignes allemandes. Parti de la base de Tempsford avec à son bord sept hommes (3 belges et 4 britanniques), il ne pourra jamais mener à bien sa mission. Seul le pilote survivra à cette tragédie. Envie d’en connaître plus sur cette « ultime mission » ? Consultez le site Freebelgians !

Le chemin se poursuit ensuite dans la vallée de la Woltz avec au programme un paysage charmant de prés humides en alternance avec des taillis de chênes sur des parois rocheuses.

Quand tout à coup, à la sortie d’un pré, se dessine sur votre gauche le couvent de Cinqfontaines, construit en 1906, dont le passé est peu glorieux. En effet, en 1941, les occupants nazis chassent les prêtres du Sacré-Cœur et transforment le bâtiment en camp où les juifs sont internés avant d’être déportés dans les ghettos et les camps d’extermination. Les américains y installeront un hôpital militaire en 1945. L’année suivante, un groupe de prêtres du Sacré-Cœur y retournera et transformera le bâtiment pour pouvoir servir de noviciat. Depuis 1973, des groupes ou personnes individuelles sont accueillis pour des animations et formations spirituelles. Envie d’y partir en retraite ou tout simplement d’y passer une journée de réflexion ?

Poursuivez à présent votre route jusqu’à Troisvierges ! Avant de prendre la direction du camping, écartez-vous du balisage pendant quelques mètres pour prendre la direction du Sideschlee, d’où vous pourrez bénéficier d’une belle vue sur Troisvierges.

Un petit rafraîchissement ? Libre à vous de choisir la solution qui vous conviendra au mieux 😉 ! Le camping de Troisvierges répondra certainement à vos attentes.

Votre chemin continuera ensuite de l’autre côté de la Woltz …

… puis dans les bois.

Vous croiserez ensuite le « Sentier des Passeurs ». Pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux enrôlés de forces et d’autres fugitifs gagnèrent la Belgique en employant des chemins clandestins, aidés par des passeurs. Le Sentier des Passeurs suit les traces de ces chemins. Arrivé au panneau d’information « Höhe bei Fünfbrunnen », profitez de la magnifique vue qui s’offre à vous !

Asselborn, le point d’arrivée de cette 2ème étape, n’est plus très loin ! Vous pensez vous y rendre directement ?

Bien évidemment que non ! Cela aurait été trop facile 🙂 Petit détour par le village de Sassel situé dans la Commune de Wincrange ! Le temps semble s’y être arrêté : quelques fermes, vestiges de moulins et maisons … et le Trëtterbaach qui y ruisselle paisiblement !

Votre itinéraire se poursuit à présent, à travers champs, en direction d’Asselborn !

Le pont piéton entre Troisvierges et le Moulin d’Asselborn étant actuellement fermé (la stabilité du pont n’étant plus garantie), une déviation par le village d’Asselborn est proposée.

Sur votre route, vous pourrez apercevoir un autre petit village de la commune de Wincrange, Boxhorn. Le clocher de son église se démarque dans le paysage.

Vous voilà arrivé au village d’Asselborn, figurant parmi les plus importantes localités de la commune de Wincrange. Ce village existe depuis le temps des Francs et son histoire est étroitement liée à son rôle de carrefour, puisque Asselborn se trouve sur l’ancienne voie entre Anvers et Rome.

Le Moulin n’est plus très loin et la bonne nouvelle est que la route qui y conduit est une descente ! Une dizaine de moulins ont fonctionné sur les rives du ruisseau de Troine (Trëtterbaach) et de ses affluents, dont le plus célèbre est l’ancien moulin seigneurial d’Asselborn. Il trouve son origine au 11ème siècle lorsqu’il appartenait à l’abbaye Saint Maximin de Trêves.

Cette 2ème étape se termine en beauté, sur un véritable coup de cœur pour cet endroit ! Aujourd’hui le Domaine du Moulin d’Asselborn constitue un des hôtels-restaurants les plus renommés de la région. Il héberge une galerie d’art et un musée sur les moulins. Profitez de l’atmosphère paisible qui y règne et du splendide cadre verdoyant !

Si vous avez le Hiking Pass : le point de contrôle est au Domaine du Moulin d’Asselborn. Vous pouvez aussi y passer la nuit, si vous continuez le Trail. Malheureusement, nous devions retourner travailler le lendemain, nous avons donc arrêté le Trail à cette étape pour le reprendre et le terminer quelques semaines plus tard !

 

Itinéraire réalisé

Distance totale: 21730 m
Altitude maximum: 504 m
Altitude minimum: 359 m
Total time: 06:30:00

 

Venez découvrir les autres étapes de l’Eislek Trail !

Eislek Trail : étape 1

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *