Eifelsteig : étapes 12 & 13

L’étape 12 de l’Eifelsteig vous conduira de Manderscheid à l’abbaye d’Himmerod. Vous découvrirez un autre visage du Lieserpfad lors de cette étape, ainsi que « le côté alpin des volcans de l’Eifel ». C’est un sentier serpentant sur les versants parfois abrupts de la vallée de la Lieser qui vous attendra, avec toujours de magnifiques points de vue. Amoureux de la nature, vous serez ravi ! Sur près de 15 kilomètres, vous ne croiserez aucune habitation, ni aucune route … Petit conseil : si vous avez un peu de temps devant vous, commencez cet itinéraire par la visite des châteaux de Manderscheid.

L’étape 13 de l’Eifelsteig, quant à elle, vous emmènera dans la vallée de la Salm pour se terminer à Bruch. Vous progresserez au fil de l’eau, en osmose avec la nature. Vous pourrez aussi observer, en fin de parcours, des formations rocheuses de schiste, presque perpendiculaires. Cette étape invite le randonneur à la contemplation et à la méditation.

Dans la vallée oh oh de la Lieser lalilala !
Dans la vallée oh oh de la Salm lalilala !


Avant de commencer …

Parking

Nous logions à la Gasthaus « Zum Eck », à Grosslittgen, et avons laissé notre véhicule sur place.

Logement

Transport en commun

Aller (de Grosslittgen à Manderscheid)

Ligne 300 au départ de Grosslittgen, Zehntscheune en direction de Manderscheid (durée = 20 minutes)

Retour (de Bruch à Grosslittgen)

Taxi Wittlich


Eifelsteig – Etape 12 : de Manderscheid à Grosslittgen (21 kms)

Comme nous logions dans une Gasthaus à Grosslittgen, nous nous sommes rendus en bus à Manderscheid et avons commencé cette 12ème étape de la mairie de Manderscheid.

L’itinéraire commencera par vous emmener dans le parc thermal (Kurpark) : rien de tel que de plonger dans une oasis de verdure de bon matin !

La bourgade de Manderscheid est connue pour ses 2 châteaux-forts : Oberburg et Niederburg. Nous avons décidé de quitter temporairement le balisage pour aller les visiter. Commençons par le plus ancien des deux châteaux ! L’Oberburg appartenait à l’origine au Luxembourg puis devint la propriété de l’archevêché de Trèves en 1147, jusqu’à sa destruction par les Français en 1673. Le château, aujourd’hui restauré, accueille chaque année, durant le dernier weekend d’août, l’Historisches Burgenfest Manderscheid, un festival médiéval.

Cité pour la première fois en 1133, Niederburg était le siège des comtes de Manderscheid. Pillé en 1794 par les troupes révolutionnaires françaises, le château n’est depuis lors plus habité. Il appartient néanmoins à l’Eifelverein depuis 1899 qui y a entrepris des travaux de rénovation et d’entretien. Vous pouvez visiter le château pour la modique somme de 3,- € ; des visites guidées sont également possibles.

Une fois ce petit détour opéré, nous sommes remontés là où nous avions laissé le balisage pour poursuivre, comme prévu, notre itinéraire. Si vous n’avez pas suffisamment de temps pour faire la visite, vous pourrez vous consoler en cours de route car de nombreux points de vue sur les châteaux de Manderscheid s’offriront à vous. Par ailleurs, vous constaterez rapidement que l’étape commence un peu comme c’est fini la précédente : de Hütte en Hütte.

Schmitt-Hütte, Robertskanzel ou encore Weifelsjunk sont les principales Hütte que vous croiserez en ce début d’étape. D’ailleurs, plus vous vous éloignerez de Manderscheid, moindres seront pour vous les possibilités de vous abriter sous une Hütte si la météo venait à se gâter 🙁

Tout comme dans la 11ème étape, la Lieser vous accompagnera sur cet itinéraire, durant une bonne quinzaine de kilomètres. Un pont, le Karl-Kaufmann-Brücke, vous permettra par ailleurs de progresser sur l’autre rive. Karl Kaufmann a été de 1904 à 1938 le président de l’Eifelverein. Saviez-vous qu’un sentier menant de Brühl à Trèves porte également son nom, le Karl-Kaufmann-Weg ?

L’autre particularité de cette 12ème étape, hormis ses vues époustouflantes, est son côté « alpin » : des chemins à flanc de falaise, serpentant sur les versants abrupts de la vallée de la Lieser, requérant à certains endroits une certaine assurance et beaucoup d’attention. Elle n’est pas surnommée pour rien: « Le côté alpin des volcans de l’Eifel » 😉

En contrepartie, vous serez récompensé par une expérience unique au contact de la nature, loin du brouhaha de la civilisation : aucune route, aucune habitation sur plus d’une dizaine de kilomètres

Un autre détour intéressant (300 m) peut être la plateforme panoramique « Naturerlebnis Burgberg ».

Puis tout à coup, vous quitterez la forêt ! Devant vous se dessinera alors le village de Grosslittgen. Vu la météo capricieuse, nous avons décidé d’écourter l’étape pour retourner au chaud dans notre Gasthaus. Nous irons quand même faire un saut à l’abbaye d’Himmerod en soirée pour manger à la Kloster Gaststätte. A présent deux options s’offrent à nous : une partie de billard ou un peu de lecture, affalés dans les confortables canapés de notre hôte 😀


Eifelsteig – Etape 13 : de Grosslittgen à Bruch (25 kms)

Après un petit-déjeuner gargantuesque, nous quittons la Gasthaus « Zum Eck » et parcourons 1,7 kms pour rejoindre le balisage de l’Eifelsteig. Votre premier arrêt sera l’abbaye cistercienne Notre-Dame d’Himmerod, dédiée à l’Assomption de la Vierge Marie. Les cisterciens aimaient les vallées : ils recherchaient le silence, priaient et travaillaient selon les règles bénédictines. La vie d’Himmerod était centrée sur l’agriculture et grâce à un travail acharné, la vallée de Salm et les terres alentours furent cultivées. Le monastère a été fondé il y a près de 900 ans, en 1134, par Saint Bernard de Clairvaux.

Lors de la sécularisation, en 1802, Himmerod dut fermer comme tous les autres couvents : les œuvres d’art furent détruites, l’église et le couvent utilisés comme carrière. En 1919, les moines cisterciens de l’abbaye de Mariastern rachetèrent une partie du vieux couvent. En 1925, le couvent fut reconstruit sur les fondations du XVIIème siècle. Quant à l’église, elle fut consacrée par l’évêque Matthias Wehr de Trèves en 1960. En octobre 2017, le Chapitre de la Congrégation de Mehrerau décida à l’unanimité la suppression de l’Abbaye d’Himmerod : la communauté n’étant plus à même de continuer une vie monastique et communautaire. En effet, de 30 moines au cours des années 70, elle s’était rétrécie pour n’en compter plus que 6 qui ont depuis rejoint d’autres monastères en Allemagne. Les bâtiments et les terrains sont devenus la propriété du diocèse de Trèves qui s’efforce à conserver Himmerod comme un lieu où se rencontrent spiritualité, histoire, nature et culture.

Alors que vous longiez la Lieser dans l’étape précédente, c’est la Salm qui vous accompagnera tout au long de cette étape 😉 Nous illustrerons cet itinéraire en connexion avec la nature par quelques citations, riches de sens. Yves Paccalet citait à juste titre : « La véritable raison qui me fait cheminer n’a de sens qu’en elle-même. Elle s’appelle le plaisir … Je marche par plaisir et j’en profite pour méditer. »

Lors de cette 13ème étape, vous traverserez aussi le 50ème degré de latitude et passerez sous le pont de l’A60, l’Eifel-Autobahn.

Nous ferons ensuite un petit détour par la bourgade de Landscheid dont l’église, dédiée à Sainte-Gertrude, a été consacrée en juin 1875 par l’évêque Johann Kraft. Au passage, nous observerons les imposantes sculptures du Palmenland. Puis, peu à peu, nous retrouverons le balisage de l’Eifelsteig et poursuivrons notre itinéraire en pleine nature.

Pour David Le Breton, « … la jubilation de la marche est multiple. La première raison en est sans doute que le marcheur abandonne provisoirement toutes les contraintes de la vie quotidienne. Marcher, c’est se délivrer du stress, de l’urgence, du rendement. C’est retrouver le temps de vivre. Le marcheur est ouvert au monde, disponible à ce qui vient. En entrant dans la forêt, par exemple, tous ses sens sont sollicités. Humer, toucher, sentir, regarder, écouter : on est dans un monde de jubilation sensorielle… »

La fin de cette 13ème étape approche : une vue majestueuse sur Bruch s’offre à vous ! Mais avant d’y arriver, vous ferez d’abord la connaissance de Lilly et Lissy 😀

Vous voilà arrivé à Bruch ! Parmi les curiosités de ce petit village figurent le moulin à huile datant du 19ème siècle et le château dont vous pouvez apercevoir la tourelle. On ne peut visiter ce dernier que de l’extérieur. Sachez cependant que si vous souhaitez passer la nuit à Bruch vous pourrez y dormir : la famille Förschner vous accueillera certainement avec grand plaisir !


Eifelsteig – Itinéraires des étapes 12 et 13

Eifelsteig – Etape 12 : de Manderscheid à Grosslittgen (21 kms)

Distance totale: 21361 m
Altitude maximum: 392 m
Altitude minimum: 230 m
Total time: 06:29:33

Eifelsteig – Etape 13 : de Grosslittgen à Bruch (25 kms)

Distance totale: 25163 m
Altitude maximum: 352 m
Altitude minimum: 188 m
Total time: 06:57:56

Venez découvrir les autres étapes de l’Eifelsteig !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *