Eifelsteig – étape 11

L’étape 11 de l’Eifelsteig relie Daun à Manderscheid. Vous partirez, dans un premier temps, à la rencontre des trois maars de Daun. Le maar est généré par une éruption de type phréatomagmatique ; l’eau au contact du magma va se transformer en vapeur engendrant une explosion cataclysmique. Résultat : un trou béant, de forme circulaire, dans le sol avec en périphérie du cratère les projections. Le creux ainsi formé peut être rempli d’eau comme c’est le cas pour les trois maars de Daun.

Elle vous emmènera ensuite dans la vallée de la Lieser, le plus beau sentier de randonnée au monde. Puis, elle vous conduira à Manderscheid où vous pourrez découvrir les deux châteaux forts, Niederburg et Oberburg, qui sont un exemple des déchirements politiques qui sévissaient au Moyen-Âge dans cette région de moyenne montagne. 

Une des plus belles étapes de l’Eifelsteig !


Avant de commencer …

Parking 

Nous avons décidé de stationner notre voiture à Daun (Wirichplatz) : parking gratuit le dimanche. 

Transport en commun : retour uniquement

RegioLinie 300 au départ de Manderscheid, Dauner Strasse en direction de Daun, ZOB (durée = 30 minutes)


Eifelsteig – Etape 11 : de Daun à Manderscheid (27 kms)

Peu après avoir quitté le parking, vous pourrez apercevoir une tour de forme pyramidale. Il s’agit d’un monument aux morts, haut de 11 mètres, érigé en 1870. Au départ, ce ne devait être qu’un monument surplombant la ville ; le sommet de la pyramide était alors orné d’une boule dorée. Mais après la guerre franco-allemande de 1870-71, un aigle en bronze regardant à l’ouest (vers la France, ancien ennemi) remplaça la boule dorée. Peu après, vous pourrez apercevoir la Wehrbüschkapelle. Cette chapelle a été construite en l’honneur de la Vierge Marie pour la remercier de sa protection et de son aide pendant les terribles journées de bombardement de la ville de Daun en 1944-45.

Votre prochain arrêt se fera au Kurpark. Oserez-vous goûter l’eau de la source Dunaris ? Avec sa teneur élevée en sodium, magnésium et bicarbonate, cette eau minérale acidulée est l’une des plus curatives d’Allemagne. En effet, la consommation de cette eau médicinale neutralise une éventuelle carence en magnésium et donc la cause de diverses maladies. Par ailleurs, sa teneur en fer est très faible.

Suivez maintenant un petit sentier didactique dédié aux planètes. Après la planète Terre, montez vers Mars … puis continuez votre route vers le maar de Gemünden, le plus petit (7,2 ha) des trois maars de Daun !

Niché à 416 mètres d’altitude, sa profondeur est de 39 mètres. La baignade y est autorisée ; il est également possible d’y louer un bateau. Un agréable endroit pour se rafraîchir pendant les chaudes journées d’été. Vous allez en prendre plein les yeux lors de cette 11ème étape … et ce n’est que le début 😎 Saviez-vous que les lacs de cratères sont également appelés les « yeux de l’Eifel » en raison de leur eau bleu indigo ?

Prochain arrêt : la Dronketurm qui se trouve sur le Mäuseberg (561,2 m). Elle doit son nom au père fondateur de l’Eifelverein, le Dr Adolf Dronke, et a été construite en 1902, en son honneur.

Très vite, vous arriverez au maar de Weinfeld, également appelé Totenmaar. Formé il y a 20.000 à 30.000 ans, c’est le plus haut des trois maars de Daun (487 mètres d’altitude). Le lac a une profondeur de 51 mètres et mesure environ 525 mètres de long sur 375 mètres de large. La flore et la faune uniques du maar de Weinfeld sont protégées. Par ailleurs, la baignade dans le maar est interdite ainsi que tous les autres sports nautiques. 

Selon l’une des légendes, il aurait existé jadis un château à cet endroit. Un comte bienveillant y vivait avec sa femme qui était sans pitié et leur unique enfant. Un jour, en rentrant de la chasse, le comte trouva un lac en lieu et place dudit château. Le château avait été totalement englouti, ainsi que ses habitants, laissant derrière lui un lac, le Totenmaar. Comme par enchantement, flottait à la surface de l’eau un berceau dans lequel se trouvait son enfant, sain et sauf. Le comte construisit plus tard une chapelle par gratitude pour le salut de son enfant.

Totenmaar

Partez à présent découvrir le plus ancien des trois maars de Daun, le Schalkenmehrener Maar. Situé à 422 mètres d’altitude, sa profondeur est de 21 mètres. Il est également plus grand que c’est deux autres frères et couvre plus de 21 terrains de foot. On peut s’y baigner, y faire de la pêche ou encore du bateau. Pour profiter d’une belle vue sur ce maar, montez à la Maarkreuz (534,5 m) ! Elle a été érigée en 1932 par les citoyens de la municipalité de Schalkenmehren en commémoration à l’année écoulée, année de disette. En effet, cette année-là, de violents orages accompagnés de grêle causèrent de gros dégâts dans la région, détruisant une grande partie des récoltes. Cette catastrophe naturelle plongea beaucoup de familles du village dans la misère en raison des pertes occasionnées. 

La charmante bourgade de Schalkenmehren vous charmera certainement : cafés avec terrasses extérieures, restaurants proposant des plats régionaux, hôtels situés sur le Maar, etc. Si vous en avez l’occasion, passez-y une nuit ! 

Les maars ne sont pas toujours remplis d’eau, certains sont asséchés comme le maar « Am hohen List » qui se situe à une altitude de 467 mètres. A l’exception de quelques zones reboisées, la cuvette du maar était utilisée de façon intensive à des fins agricoles.

Dirigez-vous à présent un peu plus près des étoiles et rendez-vous à l’observatoire astronomique « Observatorium Hoher List » situé sur la colline Hoher List. C’est ici qu’en 1950 les télescopes de l’ancien observatoire Argelander à Bonn sont déplacés. Cette colline se trouve alors bien mieux adaptée à l’observation astronomique que Bonn dont le ciel de la nuit se fait de plus en plus lumineux à cause des éclairages électriques de la ville, rendant les observations difficiles. Même si l’observatoire est fermé depuis 2012 et que l’on n’y réalise plus d’activités scientifiques, il est possible de le visiter avec un guide ou d’assister à des conférences publiques sur l’astronomie.

Fini de rêver, la route se continue maintenant en direction de Trittscheid ! Vous passerez d’abord devant l’étang du club de pêche de Trittscheid …

… pour ensuite vous diriger vers le moulin de Üdersdorf. Faim ? Soif ? Vous y trouverez certainement votre bonheur. Après cette pause, le chemin jusqu’à Manderscheid vous paraîtra (apparemment) deux fois plus court que prévu ! Nous ne pouvons malheureusement pas vous le confirmer car nous avons continué notre route sans nous y arrêter 🙄 

Moulin de Üdersdorf

C’est sur le Lieserpfad que continue votre route … Selon Manuel Andrack : « Le Lieserpfad est le plus beau sentier de randonnée de l’Eifel. L’Eifel est la plus belle chaîne de moyenne montagne d’Allemagne. L’Allemagne est le meilleur pays de randonnée au monde. Donc … le Lieserpfad est le plus beau sentier de randonnée au monde. »  😀

Vous ne croiserez aucune habitation, ni aucune route sur près de 10 kilomètres. Prochain arrêt : le site d’excavation de fossiles du maar asséché d’Eckfeld.

Le balisage vous emmènera ensuite faire le tour des Hütte. La Kobesloch-Hütte, d’où vous pourrez profiter d’une splendide vue sur la vallée de la Lieser, sera la première de votre itinéraire. Puis, il vous fera grimper dans les prés pour peut-être y trouver l’amour ! En contre-bas, vous pourrez apercevoir la Hahnerflächhütte. Et finalement, c’est avec la Rulandhütte que cette tournée des Hütte se terminera.

Puis, tout à coup, de magnifiques vues sur les châteaux de Manderscheid s’offriront à vous ! Avec plus de 140 châteaux forts, l’Eifel fait partie des régions d’Allemagne comptant le plus de châteaux forts. La raison en est certainement le morcellement de l’Eifel en petits territoires dominés qui durent construire des châteaux forts pour se défendre, à de multiples reprises, contre toutes prétentions concurrentes au pouvoir.

La 11ème étape se termine devant la commune de Manderscheid. Il vous y sera possible de reprendre un bus en direction de Daun, depuis la Dauner Strasse. Si vous avez un peu de temps devant vous, ne manquez pas le musée des maars de Manderscheid ! Vous rêvez de voyager au centre de la terre ? Alors prenez le simulateur Terranaut pour visiter l’intérieur de la terre et être témoin de la création d’un maar. 

De retour à Daun, finissez l’étape en beauté : reprenez des forces au restaurant Landküche avant de reprendre la route ! Venez y découvrir la cuisine créative de Albrecht Land et de son équipe ; vous ne regretterez pas le voyage 😛 

Pour finir, si vous souhaitez découvrir cette magnifique région sous un nouvel angle, alors offrez-vous un vol en montgolfière au départ de Daun ! Survolez l’Eifel volcanique avec ses maars, ses collines, ses forêts, ses champs … à bord d’une nacelle en rotin, suspendue à un ballon d’air chaud : l’équipe de Eifel-Balloning vous permettra de réaliser ce rêve 😛 


Itinéraire de l’étape 11 : de Daun à Manderscheid (27 kms)

Distance totale: 26914 m
Altitude maximum: 559 m
Altitude minimum: 326 m
Total time: 06:59:59

Venez découvrir les autres étapes de l’Eifelsteig !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *